Article suivant Article précédent

Le changement d’heure fête ses 40 ans

Par Clemence
Dans Biodiversité - Nature
22 Mar 2016
140 vues

Dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 mars 2016, nous procèderons au traditionnel passage à l’heure d’été ! Ainsi, et comme chaque année, à 2 heures du matin nous ferons un voyage dans le temps d’une durée d’1 heure pour arriver directement à 3 heures du matin.

Outre le fait que nous perdrons (comme chaque mois de mars) une heure de sommeil et que nous gagnerons une heure d’ensoleillement, il s’agira d’un changement d’heure anniversaire puisqu’il a été instauré le 28 mars 1976 et fêtera ainsi ses 40 ans !

changement heure

Un petit retour dans le passé …

Evoqué durant le XIXème siècle, le changement d’heure a été testé puis oublié. Ce n’est que dans les années 70 qu’il refait surface suite au choc pétrolier et à la flambée des prix du pétrole et à la nécessité de faire des économies d’énergie. C’est en 1975 que le gouvernement de l’époque propose la réintroduction de l’heure d’été et le décalage avec l’heure du méridien de Greenwitch.

La mesure est depuis écrite dans les textes européens mais n’a jamais fait l’unanimité. Nous vous en parlions d’ailleurs en octobre dans cet article. Pour de nombreuses personnes, le changement d’heure provoquerait des perturbations chrono-biologiques difficiles à surmonter telles que fatigue, troubles du sommeil et de l’appétit, stress et agressivité.

Un rapport du Sénat daté de 1996 a déjà reconnu les troubles provoqués par le changement d’heure. Plusieurs associations militent aujourd’hui pour sa suppression, notamment l’ACHED (Association contre l’heure d’été double).

Malgré les détracteurs du changement d’heure, l’Ademe (Agence d l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) indiquait en 2010que le changement d’heure avait permis d’économiser 440 GWh l’année précédente, soit la consommation annuelle d’environ 800 000 ménages, et évité l’émission de 44 000 tonnes de CO2.

Source : L’internaute

Comments are closed.

s